Les bienfaits physiques et mentaux de la boxe

Thai boxingLa boxe est un sport de combat qui offre de nombreux avantages, autant sur le plan physique qu’au niveau du mental. Le sport, par définition, est un moyen de se détendre mais aussi de libérer tout le stress qui a été emmagasiné au travail et dans la vie de tous les jours.

La boxe, quelque soit la catégorie que l’on décide de pratiquer, fait travailler tous les muscles et permet de gagner en souplesse et en force. En effet, tous les membres du corps, bras et jambes, sont mis à contribution lorsque l’on pratique la boxe régulièrement. Ce sport de combat offre au corps une grande endurance car un duel peut durer plus ou moins longtemps.

Cependant, il est certes possible d’infliger des coups à son adversaire mais ce dernier peut aussi en donner. Il n’est donc pas rare, après un entrainement ou un combat, d’avoir des hématomes parsemés sur tout le corps.

Ce sport de combat est certes bénéfique pour le corps et pour gagner en endurance mais il l’est aussi sur le plan mental. En effet, la boxe est aussi très avantageuse pour gagner en maitrise de soi et en concentration. Elle peut donc très bien correspondre pour les personnes étant hyperactives, elle permet d’apprendre à canaliser ses émotions et à garder la tête froide en toutes circonstances.

Durant un combat il est important de rester calme et d’anticiper les prochain coups de son adversaire. Cela permet d’acquérir de la logique et d’apprendre à se concentrer.

La boxe peut se pratiquer à tout âge, cependant, une personne d’âge mur ne sera peut être pas aussi vive qu’un adolescent. Il existe donc des clubs sportifs proposant différentes catégories. Les personnes sont souvent classés par âge ou par niveau pour qu’elles puissent se mesurer à des adversaires qui leurs correspondent.

La boxe est cependant un sport de combat difficile à maitriser et les techniques demandent de l’entrainement. Il ne faut donc pas s’attendre à progresser rapidement et devenir excellent en quelques semaines.

Cependant, si on s’investit pleinement dans cette activité, il sera possible de voir des résultats probants au bout de quelques séances. Il est important de ne pas négliger la souplesse car certaines techniques nécessitent une parfaite maitrise du corps. Se muscler est donc essentiel mais les pratiques d’étirements avant et après les séances sont aussi importantes si l’on souhaite faire de la boxe en compétition et gagner face à son adversaire.

La boxe est donc un sport bénéfique pour tout le monde. Elle permet d’acquérir une bonne forme physique mais aussi de se sentir bien dans sa tête et de se défouler. Attention cependant, ce sport de combat a certaines règles selon le style de boxe que l’on décide de pratiquer. Il est important de bien se renseigner avant de procéder à l’inscription.

Les compléments alimentaires et le sport

femme-sportDans un monde hypercompétitif où toute personne qui s’adonne à un sport veut à tout prix se surpasser, il n’est pas surprenant que les compléments et suppléments alimentaires réputés pour accroître le niveau d’énergie, améliorer la force et l’endurance, brûler le gras gagnent en popularité, comme par exemple le garcinia cambogia.

Mais les produits proposés sur le marché ont rarement les effets recherchés par les individus qui pratiquent une activité physique ou sportive. Si l’utilisation de ces produits est inutile et dans certains cas nocive, quel choix reste-t-il aux sportifs qui souhaitent donner le meilleur d’eux-mêmes? Zoom sur la question.

Les compléments alimentaires ne font pas de miracle

Les substances ergogènes, telles que la caféine, le cola, la quinine…, aux effets excitants, que l’on retrouve par exemple dans certains breuvages énergétiques, celles qui ont pour objectif de brûler les graisses, d’accroître la masse et la force musculaire (produits à base de créatine) ou encore de limiter les effets douloureux provoqués par certaines pratiques sportives, peuvent avoir des conséquences gênantes sur le bien-être, voire parfois risquées pour la santé.

Elles peuvent favoriser notamment des troubles du sommeil, du rythme cardiaque et de l’hypertension et occasionner un comportement agressif ou irritable.

La solution se trouve peut-être ailleurs

Les passionnés de sport, dans leur quête effrénée pour mettre la main sur le produit miracle qui leur permettra d’être constamment au summum de leur forme, que ce soit pour leur simple plaisir, pour se dépasser ou pour réaliser un exploit qui sait, oublient que le miracle se trouve le plus souvent à l’endroit où ils négligent de regarder: dans leur assiette.

Plus que quiconque, un sportif a en effet besoin de se nourrir adéquatement pour se sentir en pleine possession de ses moyens et retirer de son entraînement le plus de bénéfices possible. Fait intéressant, c’est qu’il peut trouver tout ce dont il a besoin dans une alimentation saine et équilibrée. La supplémentation est parfois requise mais ne constitue pas la norme.

Les minéraux

La consommation suffisante de fruits et de légumes apporte à l’organisme la quantité nécessaire de minéraux (ou électrolytes), qui ont entre autres un impact sur les os et le maintien d’un taux d’hydratation adéquat pendant l’effort. Lors de la transpiration, la dépense de sodium, de potassium et de chlore, les trois principaux minéraux, est particulièrement importante.

L’eau

Puisque l’hydratation est primordiale – dans la vie courante et encore davantage lorsqu’on pratique un sport – boire de l’eau avant, pendant et après l’effort est essentiel. Une carence en eau, même minime, restreint la performance. L’eau associée à un apport convenable en minéraux assure la pleine hydratation du corps.

Les vitamines

Dans le cas où des efforts spécifiques sont exigés, le corps a besoin de davantage de nutriments pour conserver sa santé. Tout comme les minéraux, les vitamines tonifient le système osseux et stimulent la régénération cellulaire. Une alimentation équilibrée apporte généralement une dose quotidienne appréciable et suffisante de vitamines.

Les protéines

Les protéines sont indispensables à une bonne alimentation. Pour une sportif, elles jouent un rôle important dans la récupération post-entraînement. On les retrouve surtout dans la viande, le poisson, les produits laitiers et les oeufs.

Les hydrates de carbone

Le riz, les pâtes, le pain, les légumes et les fruits font partie des aliments qui procurent à l’organisme des hydrates de carbone, grands fournisseurs d’énergie. Simples ou complexes, ils sont emmagasinés sous forme de glycogène dans le foie et dans les muscles comme réserve énergétique.

Les graisses

Les acides gras saturés (d’origine animale) et insaturés (d’origine végétale) constituent une autre excellente source d’énergie et facilitent l’absorption de certaines vitamines. Les acides gras insaturés de type oméga 3 contenus dans diverses sortes de poissons gras et d’huiles sont à privilégier.

Se nourrir sainement est le moyen le plus simple, le plus accessible et le plus économique de pouvoir pratiquer son sport préféré dans les meilleures conditions qui soient. Pourquoi chercher ailleurs quand le secret est dans le menu…

Les bienfaits de l’interval training

lesmillsL’interval training est une méthode d’entraînement aussi appelée “cardio par intervalle” très efficace notamment pour améliorer le physique brûler les graisses rapidement.

L’effort sera donc court et intense pour pouvoir brûler efficacement les graisses une fois au repos, avec des scéances allant de 30 a 60 minutes. Ce mode d’entraînement très pertinent pour perdre du poids demande toutefois la connaissance de quelques règles élémentaires avant d’être pratiqué. En effet, pour les personnes qui ne sont pas habituées à faire de l’exercice physique, l’interval training peut constituer un danger s’il est pratiqué sans préparation au préalable.

Les précautions à prendre avant de pratiquer l’interval training

Ainsi, pour pratiquer l’interval training en toute sécurité et en tirer les bénéfices sur votre organisme de manière rapide, il est indispensable de faire un peu de sport avant de vous lancer dans ce type d’entraînement. Vous pouvez aussi pratiquer votre séance internal training à faible allure afin de commencer votre exercice physique en douceur.

De même, lorsque vous avez terminé votre séance d’interval training, il est conseillé de ne pas stopper votre effort de manière brutale, préférez arrêter en douceur avec une courte marche rapide puis des étirements afin que votre cœur puisse progressivement retrouver un rythme normal.

Enfin, il faut savoir que deux séances d’interval training par semaine sont efficaces pour brûler de la graisse et affiner sa silhouette de manière importante.

Les avantages de l’interval training par rapport aux autres modes d’entraînement classique

Contrairement aux entraînements classiques, l’interval training permet d’accélérer de manière significative le métabolisme en vous faisant brûler des calories pendant toute la durée de votre séance puis de revenir ensuite à la normale.

Les exercices courts et intenses ont aussi l’avantage de ne pas épuiser toutes vos ressources d’énergie, ce qui est le cas lorsque vous faites un jogging de 30 minutes par exemple. Les risques de blessure pour vos muscles et vos articulations sont donc aussi réduits.

Les conseils pour bien pratiquer l’interval training

Un entraînement pertinent d’interval training est composé de cardio par intervalle couplé avec de la musculation. Ce type d’exercise fractionné vous donnera la possibilité d’avoir un métabolisme élevé et donc de brûler des calories durant les 24 heures suivant l’arrêt de l’effort.

La nage, le vélo, la course à pied ou la rame sont des exercices tout à fait adaptés dans le cadre de l’interval training. Ou bien il existe des classes spécialisées en gym telles que celles de la société LesMills. Celle-ci offre une gamme de cours, du très intense au moyennement intense, certaines classes incluant des arts martiaux ou des altères.

La séance idéale d’interval training se compose de 5 minutes d’échauffement en courant lentement par exemple puis en intensifiant l’effort le plus vite possible durant ube minute avant de revenir pendant 2 minutes à un rythme normal. Un cycle dure donc 3 minutes et est composé d’une minute d’effort intense et de deux minutes à allure modérée.

Une scéance d’interval training peut comprendre une dizaine d’exercise, chacun prenant de 3 à 5 minutes. Ceci permettra de faire travailler différentes parties du corps pour une pratique optimale. Pour finir votre séance d’interval training, prenez 5 minutes pour reposer votre corps.

Votre séance de musculation sera pratiquée avant votre interval training car l’énergie demandée par cet exercice serait insuffisante après votre séance d’interval training. Réservez-donc les exercices de musculation les jours où vous ne faites pas d’interval training ou bien juste après votre séance.

Enfin, l’interval training va vous surprendre par son étonnante faculté à accélérer le métabolisme en un temps très court. Vous pourrez ensuite observer les résultats visibles de la perte de graisse sur des zones comme le ventre et les cuisses, avec une silhouete plus athlétique.

La musculation

Arnold-SchwarzeneggerLa musculation consiste en un ensemble d’exercices physiques ayant pour but l’acquisition d’une meilleure endurance, le développement du squelette musculaire et l’augmentation du volume des muscles. Elle implique pour cela, la pratique de différentes sous-disciplines principales adaptées au but recherché : culturisme, haltérophilie, fitness, gymnastique, etc.

Pour les sportifs professionnels, c’est également l’une des étapes de la préparation physique. De plus en plus répandue, la musculation présente comme toute activité, des avantages et des inconvénients qu’il est nécessaire de connaître.

Avantages

Pratiquer la musculation offre de nombreux changements positifs, aussi bien à l’extérieur du corps que dans son fonctionnement interne. On évoquera notamment l’augmentation de la masse musculaire et corporelle (bodybuilding), une meilleure innervation des muscles et un renforcement de la structure des tendons et des ligaments.

De même, le système cardio-vasculaire est amélioré grâce à une meilleure consommation de l’oxygène par les muscles et une diminution du taux de cholestérol et de la tension artérielle. Les os deviennent plus résistants, ce qui diminue les risques d’ostéoporose et améliore nettement la coordination neuromusculaire. Lorsque le pratiquant entretient une alimentation correcte, la masse maigre de son organisme augmente pendant que le tissu adipeux diminue.

Et ce n’est pas tout! Il est reconnu que la pratique de la musculation accroît la confiance en soi et renforce l’immunité naturelle renforcée. Ce qui rend l’organisme plus résistant face à certaines maladies. Tous ces résultats peuvent être obtenus, à condition d’effectuer une activité musculaire régulière et raisonnée.

Inconvénients

Les inconvénients liés à la pratique de la musculation semblent moins nombreux. En cas de pratique intense, des blessures graves ou répétées peuvent nuire à la santé. Pour éviter cela, il est important de bien s’échauffer avant toute activité de musculation et surtout de faire très attention. Parallèlement, la musculation exige des changements de votre train de vie, surtout si elle est associée à l’achat de compléments alimentaires.

En effet, plus on prend de la masse, plus il faut engranger des calories, et par conséquent manger plus. Tout ceci peut agir sur votre budget mensuel. Enfin, le problème le plus important auquel sont confrontés les pratiquants de cette activité est le manque de patience. Il faut en effet beaucoup de patience pour obtenir des résultats visibles, qui au début peuvent n’apparaitre qu’après deux mois de musculation régulière. Donc, si le but est d’avoir un corps bien sculpté, il faut au moins un an de musculation régulière et encadrée.

Musculation et médecine

Certains médecins déconseillent encore la pratique de la musculation (culturisme et bodybuilding surtout) tant qu’on n’a pas fini sa croissance car elle pourrait avoir un effet retardateur, voire bloquant sur la croissance. Donc il serait préférable de consulter un médecin, surtout de sport, avant de se lancer dans la musculation. Les conseils avisés de ce dernier vous permettront de mieux savoir quel type de musculation serait idéal pour vous.

A propos des compléments alimentaires

Les études ont montré que la consommation de protéines synthétiques n’est pas vraiment nécessaire pour augmenter sa masse musculaire car leur niveau de qualité n’est pas prouvé. De plus, elles entraînent à la longue des effets nocifs sur la santé. Une bonne alimentation assure à notre organisme tout ce dont il a besoin pour travailler.

Dans ce cadre, avant toute activité, il est important de manger des aliments ayant une quantité importante d’hydrates de carbone tels que le pain, les pâtes, les graines, les légumes et les fruits. La digestion des hydrates de carbone est rapide et fournit aux muscles le glucose nécessaire.

A l’opposé, il faut éviter de consommer tout produit à base de lait et de protéines ; pendant l’exercice, buvez beaucoup d’eau et en fin d’exercice consommez des aliments riches en protéines (viande, œufs…) pour compenser l’énergie perdue et veillez à remplacer aussi les hydrates de carbone, le potassium et le sodium perdus par des fruits et légumes. Cela devrait suffire à entretenir votre forme musculaire.